Sécurité en ligne : comment protéger votre compte bancaire virtuel ?

compte bancaire virtuel

Publié le : 21 décembre 20237 mins de lecture

Nombreux sont aujourd’hui les adeptes des banques en ligne. L’ouverture d’un compte virtuel dans une banque à distance nécessite de faire preuve d’un maximum de prudence. En même temps que se développent les comptes en ligne sont apparus les menaces et les risques bien réels de piratage. Pour éviter les mauvaises surprises, quelques conseils sont toujours les bienvenus. On vous en dit plus…

Mots de passe, moyens d’identification, sécurisez vos accès

Vous souhaitez ouvrir un compte bancaire en ligne comme sur le site banque-nuger.fr par exemple ? L’idée est excellente car ce moyen de gérer vos comptes à distance vous simplifie la vie, à condition de tout mettre en œuvre pour prévenir les tentatives de fraude. Les pirates du Web restent à l’affût de la moindre défaillance et imprudence de votre part.

Choisir un mot de passe… inviolable ?

Une fois que vous avez ouvert votre compte bancaire virtuel, vous devrez choisir un mot de passe pour en sécuriser l’accès. Ouvrir un compte bancaire nécessite l’usage d’un code fort et unique. Sachez qu’aucun mot de passe n’est inviolable, certains sont juste plus complexes à décrypter que d’autres. Les pirates ne s’attardent jamais trop longtemps dans ce cas. Pour cela, évitez d’utiliser des mots de passe faciles à deviner tels que des dates de naissance. Privilégiez les combinaisons de lettres, de chiffres et de caractères spéciaux. Pensez à changer régulièrement votre mot de passe afin de renforcer la sécurité de votre compte. N’utilisez jamais le même mot de passe sur plusieurs sites web comme votre messagerie, vos réseaux sociaux ou autres sites. Réservez un code d’accès spécifiquement dédié à votre banque à distance.

L’authentification à 2 facteurs ou authentification forte

Assurez-vous que les appareils que vous utilisez pour accéder à votre compte bancaire en ligne sont sécurisés. Les méthodes d’authentification simples tels que les mots de passe seuls n’étant pas suffisants pour arrêter les attaques sophistiquées d’aujourd’hui, optez pour une authentification à 2 facteurs. Cette méthode implique la combinaison de 2 modes d’identification distincts pour vérifier l’identité d’un utilisateur avant de lui accorder l’accès à un compte ou à un système. Elle ajoute une couche de sécurité supplémentaire au-delà du simple mot de passe, renforçant ainsi la protection des comptes en ligne. Les 2 facteurs d’authentification généralement utilisés sont les suivants :

  • Un facteur de connaissance caractérisé par quelque chose connu seulement de l’utilisateur. Cela peut être un mot de passe, un code PIN ou une réponse à une question de sécurité.
  • Un facteur de possession, c’est-à-dire un dispositif appartenant à l’utilisateur. Cela peut-être un téléphone mobile, une carte à puce, une carte de clé personnelle… par exemple.

L’authentification à 2 facteurs fonctionne de la manière suivante :

  • Vous entrez votre mot de passe comme première étape de vérification.
  • Une fois le mot de passe correctement saisi, le système demande une 2ème forme d’identification tel qu’un code envoyé par SMS et généré par une application, une clé d’identification personnelle à insérer etc.
  • Si les 2 facteurs sont corrects, vous avez l’autorisation d’accéder à votre compte.

Sécurisez vos connexions

Utilisez des logiciels antivirus et gardez votre système d’exploitation et vos applications à jour. De même, lorsque vous accédez à votre compte en ligne, assurez-vous d’utiliser une connexion sécurisée (https:// au lieu de http:// dans l’URL). La présence du ( » s  » pour secure) devant l’adresse du site, ainsi que de l’icône d’une clé ou d’un cadenas dans la fenêtre du navigateur internet sont l’assurance que vous êtes sur un site sûr. Évitez de vous connecter à votre compte bancaire à partir d’ordinateurs publics ou de réseaux Wi-Fi non sécurisés. Si vous utilisez un équipement qui ne vous appartient pas, n’activez pas la fonction d’enregistrement automatique du mot de passe et déconnectez-vous à la fin de votre utilisation. Si vous avez téléchargé des documents tels que des relevés bancaires au cours de votre navigation, veillez à bien les supprimer à la fin de votre utilisation. D’une manière générale, pensez à consulter régulièrement votre compte en banque (au moins une fois par semaine) pour détecter au plus vite d’éventuelles anomalies.

Savoir déjouer les tentatives de piratage

Ouvrir un compte bancaire en ligne vous expose aux tentatives malveillantes des hackers… La vigilance reste la règle d’or.

Gardez la confidentialité de vos codes d’accès au site de votre banque

S’il est une règle de prudence d’importance c’est bien de ne jamais communiquer votre identifiant, encore moins votre mot de passe à quiconque. Sachez également que votre banque ne vous le demandera jamais. Le partage de ces informations peut exposer vos comptes en ligne à des risques de piratage et compromettre la sécurité de vos données personnelles et financières. Gardez vos mots de passe, codes PIN, codes de vérification et autres informations d’identification confidentiels. Ne les communiquez à personne, même si la personne prétend être un représentant de service client, une entreprise ou tout autre organisme officiel. Si vous recevez une communication téléphonique émanant soi-disant de votre banque vous demandant des informations d’identification, prenez le temps de vérifier l’authenticité de la demande avant de vous exécuter. Contactez directement votre conseiller bancaire pour confirmer la légitimité de la demande.

Méfiez-vous des e-mails de phishing

Ne vous connectez jamais au site de votre banque à partir d’un lien envoyé par SMS ou d’un courriel. En effet, ces vecteurs sont fréquemment utilisés par les fraudeurs pour pirater les informations des personnes imprudentes. En réalité, le lien conduit vers un site pirate destiné à récupérer vos données personnelles et bancaires. C’est ce que l’on appelle le phishing. De la même façon, ne répondez pas à des e-mails prétendant provenir de votre banque et demandant des informations sensibles. Les banques ne vous demanderont jamais de fournir des informations confidentielles par e-mail. Dans ce cas aussi, vérifiez toujours l’authenticité des e-mails en contactant directement votre banque.

Plan du site