Pourquoi il est conseillé d’actualiser les cash flow ?

Cash flow

Publié le : 19 mars 20226 mins de lecture

Si la plupart des analyses financières sont basées sur des données historiques, la méthode d’actualisation des cash flow, soit des « flux de trésorerie » en français considère l’avenir afin d’estimer la valeur d’une action ou d’une entreprise. Dans le cadre d’une levée de fonds ou dans le cadre d’un choix stratégique, cette démarche présente des avantages et des limites qu’il ne faut pas oublier. Découvrez ici l’intérêt de pratiquer cette méthode.

Qu’est-ce que la méthode d’actualisation des cash flow ?

La méthode d’actualisation des flux de trésorerie disponibles ou Discounted Cash Flows (DCF) method en anglais est une technique d’analyse utilisée afin d’estimer la valeur d’une société. Elle repose sur le principe que la valeur d’un actif est égale à la valeur actuelle nette des flux de trésorerie futurs qu’il génère. Par conséquent, la valeur d’un actif ou d’une entité est calculée comme la somme des flux de trésorerie générés, actualisés à un taux d’intérêt qui reflète le niveau de risque de l’actif ou de l’entité sous-jacente. L’estimation d’une entreprise par la méthode DCF est basée sur une construction claire des hypothèses sous-jacentes à une estimation, à savoir des prévisions de croissance, d’investissement et de rentabilité à long terme, et un taux d’actualisation des flux de trésorerie futurs qui expriment le niveau de risque d’une activité et sa structure financière. Étant donné que les flux de trésorerie disponibles sont calculés avant le paiement des frais financiers, ils doivent être attribués aux actionnaires et aux prêteurs. Cette page vous permet d’en savoir plus.

Comment actualiser son cash flow?

Cette approche n’est pas basée (uniquement) sur les résultats obtenus dans le passé, mais tente plutôt de déterminer les rendements auxquels les investisseurs peuvent s’attendre à l’avenir. Il est basé sur les cash flow, c’est-à-dire les flux de trésorerie disponibles après impôts, car une entreprise ne vaut que les revenus qu’elle peut gagner à l’avenir. Flux de trésorerie futurs actualisés. Ensuite, vous obtenez la valeur actuelle du flux de trésorerie. Le taux de capitalisation utilisé pour déterminer la décote (amortissement) est calculé de manière similaire à celui des praticiens et fluctue généralement entre 10 % et 20 %. Afin de calculer correctement le flux de trésorerie actualisé, vous devez procéder en 4 étapes distinctes. Ce sont : l’identification du cash flow disponible (free cash flow – FCF), l’évaluation du taux d’actualisation, le choix de la durée des prévisions et le calcul de la valeur finale. Et pour pouvoir déterminer la valeur du Discounted Cash Flow (DCF), plusieurs éléments doivent être calculés. Dans un premier temps, il est nécessaire d’estimer le cash-flow libre futur que l’entreprise devrait générer. Ce flux est ensuite actualisé en utilisant le coût moyen pondéré du capital. La baguette magique qui permet l’actualisation ou la gestion de trésorerie c’est le taux d’intérêt, appelé taux d’actualisation.

Pourquoi actualiser son cash flow ?

En actualisant les flux de trésorerie disponibles au coût moyen pondéré du capital, la valeur de l’entreprise sera déterminée. En finance, un euro reçu aujourd’hui vaut plus qu’un euro perçu demain. En effet, la valeur de l’argent diminue avec le temps. L’actualisation permet donc de transformer des « euros de demain » en « euros d’aujourd’hui » équivalents. Obtenir des valeurs réalistes et à jour dans les évaluations d’entreprises peut parfois être compliqué. Alors que de nombreuses méthodes d’évaluation reposent sur les performances passées pour estimer une entreprise, l’analyse DFC la mesure en fonction de ce qu’elle gagnera au cours des prochaines années en combinant les sommes qu’elle détient aujourd’hui. Dans cette logique, vous pouvez considérer que l’entreprise en vaut la peine. En calculant les cash flow actualisés d’une entreprise, le propriétaire de la société ou l’investisseur peut se faire une image assez précise de la valeur de son action. La méthode DFC permet ainsi de prendre en compte aujourd’hui la rentabilité future de l’entreprise et d’avoir de meilleures perspectives pour l’avenir. Enfin, elle peut corriger les effets de la surévaluation ou de la sous-évaluation de l’industrie ou du marché afin que seule la valeur intrinsèque la plus juste puisse être prédite.

Plan du site